• TSHANGAÏ...

     

    Il est arrivé chez nous en janvier 2003, et déjà son tempérament d'insoumis se déclarait.

    Rapidement ma Labrador Odaya s'est soumise, nous devions nous cachés pour lui faire des calins : C'est un grand jaloux, possessif et autoritaire !

    TSHANGAÏ...

    Je n'ose pas imaginer ce que cela aurait donné comme être humain.

    Nous avons fini par le surnommé DESTROY car il avait le chic pour détruire par sa force naturelle et son côté tête brulée tout ce que j'entreprenais. Aucune parcelle de terrain ne devait échapper à sa surveillance : C'est ce  que l'on appelle un DOMINANT !

    Un éducateur a fini par m'expliquer que dans sa conception canine, j'étais sa femelle ALPHA ! Donc avec plus d'égard que pour les autres femelles, je devais me soumettre : c'est très mal me connaître ^^

    A part ce trait de caractère plutôt stressant pour moi, il est très gentil, pas un brin de méchanceté et très câlin, juste un peu rustre ^^

    Il est très beau, c'est un berger belge Tervuren grand format, j'adore les chiens de type lupoïde. Il exige du tempérament et une force de caractère renforcée par une autorité naturelle : ça me va parfaitement. Une fois les limites posées, une belle histoire basée sur la confiance et la fidélité s'instaure.

    TSHANGAÏ...

    A huit mois, lors de travaux d'agrandissement, tout fouineur hyper actif qu'il était, il a reçu un étai en acier de maçon sur la tête. Ses cris de douleurs m'ont fait très mal et après un quart d'heure de réconfort et de patience, il s'est calmé mais n'a plus été le même à partir de ce jour. Il a grandi avec une part de lui restée en enfance. J'ai gardé un chien formidable avec une énergie d'adolescent éternel, et croyez moi c'est épuisant.

    Ce que j'aime dans le berger belge par rapport au berge allemand, c'est son  côté voyou, toujours près à vous défier. Alors que l'allemand, c'est un gendarme qui respecte les règles : trop sage pour moi. Mais tous les deux sont de très bons gardiens.

    TSHANGAÏ...

     

    TSHANGAÏ...

     

     

     

     

     

    Je ne vous détaillerai pas ses bêtises car cela n'a plus d'intérêt aujourd'hui, bien que cela fasse partie de sa personnalité.

    Juste une chose, la période des tondeuses, c'est l'horreur, et j'ai quatre voisins qui possèdent des auto-portées. Dès que le bruit du moteur retentit, c'est la panique générale. Je pense que le choc de l'étai à laisser des traces  dans  son cerveau.

    Dans ces moments je l'enferme dans la véranda pour le rassurer, mais cela ne suffit pas, il panique de ne pas pouvoir sortir, et si je le mets dehors, il cherche par tous les moyens à s'enfuir d'une propriété totalement hermétique, d'ou la réparation à trois reprises de mon portillon en bois (juste une anecdote).

    C'est dans ce contexte qu'il a grimpé sur le meuble indonésien, jetant à terre mon imprimante et le clavier de l'ordinateur pour traverser le miroir qui se trouvait au dessus et qui renvoyait l'image d'une échappatoire possible... Bien entendu le miroir est tombé et s'est brisé.

    TSHANGAÏ...

                                                  C'est TSHANGAÏ !!!

     

    TSHANGAÏ...

     

    Aujourd'hui, il a 13 ans soit 93 ans en humain, et comme tous les bergers son arrière train fatigue, il est devenu un pèpère très plan-plan et aussi très très câlin, trop câlin (malheureusement). Ma présence est devenue cruciale. Il marche difficilement, alors il s'installe de façon à garder le contact visuel. Il n'a plus très faim, donc il maigrit et ne peut garder sa fourrure d'hiver.

     

     

    TSHANGAÏ...

     

    Ce soir MIMI se retrouvera tout seul ...

     

    TSHANGAÏ...

     

    BON VOYAGE MON PEPERE ...