• Tout ça pour dire ...

    Pourquoi faut-il systématiquement que

    tout soit blanc ou noir !

    C'est pour ça que j'aime ce symbole :

    dans le noir (Yin = la femme), il y a du blanc Tout ça pour dire ...

    et dans le blanc (Yang = l'homme) il y a du noir !

     

    J'ai toujours pensé que dans un couple il n'y a ni fort ni faible mais seulement deux forces différentes et complémentaires qui ne font qu' 1 face au reste, qui s'épaulent et se soutiennent sans chercher à savoir qui est le meilleur ou le plus fort.

     

    Je ne suis pas parfaite et j'ai évidemment des torts moi aussi. Mais pourquoi devrais-je céder ?

    Cela ne fait que 1OO ans que les femmes se manifestent tant bien que mal, depuis combien de temps les hommes dirigent-ils le monde ?

    Ne voient-ils pas qu'en ignorant la partie Yin qu'ils ont en eux, en refusant de l'écouter pour mieux s'équilibrer eux-mêmes, bref en étant trop Yang, ils poussent par leur comportement, les femmes à se rebeller, à perdre l'équilibre en faisant imploser le Yang qu'elles ont au fond d'elles.

    Je suis pour la notion de complémentarité, pas pour l'égalité homme/femme, je trouve cela d'ailleurs stupide. Je pense que chacun à notre manière, nous avons de la valeur, et avons le droit à la reconnaissance et au respect.

    Parlons de l'homme et de ses qualités de YANG

    L'homme est le guerrier, le soldat, celui qui protège, même si l'exception féminine confirme la règle, c'est son rôle. Et je trouve dangereux pour l'homme de mettre des femmes sur le front.

    N'oublions pas ce que pense l'homme : " toutes les femmes sont des putains sauf ma mère ". Mais ce que l'on oublie, c'est qu'une femme prise en otage par l'ennemi se transforme en " elle pourrait être ma mère, ma soeur ou ma fille ". Alors dans cette situation, comment peut-il gagner ?

    Pompier (par exemple) c'est un beau métier, et je peux comprendre que des femmes aient l'âme d'un pompier. Mais en ont-elles la force physique et psychologique ? Seront-elles toujours au meilleur de leur forme, lors d'une intervention, alors qu'elle doivent elles-mêmes trouver la force de faire face aux exigences mensuelles de Dame Nature ? Leur rêve mais également leur égo ne devient-il pas dangereux pour la victime ?

    Quant à la femme et sa personnalité YIN

     Car il faut bien le dire, l'homme est dans l'action et la femme dans le ressenti.

    En dehors du fait qu'elle permette à l'homme de transcender son égo, à quoi pourrait bien servir tout ce qu'il s'ingénue à construire, si la femme ne mettait pas à sa disposition son goût pour la déco, l'accueil, l'amélioration... Bref, le type même de la matrice !

    Il sème et Elle transforme.

    Au nom de la parité, lors de la naissance de ma fille, j'ai eu droit à un jeune infirmier pour les soins post-accouchement : j'ai accepté car son souhait était de travailler dans une maternité, mais franchement, et sans aucune atteinte à ses compétences ( il a été parfait), j'aurais préféré une femme...

    Que feraient les hommes de leur vie, si la femme n'était pas là pour exiger une maison (plus de maçon), un jardin (on vivrait de la cueillette).

    On reproche souvent aux femmes de ne pas avoir leurs yeux dans leur poche (et bien d'autres choses d'ailleurs), mais si Eve (car bien sûr c'est elle la fautive ! ) n'avait pas croqué la pomme, auriez-vous aujourd'hui de la salade de fruits au dessert ?

    Souvent l'homme se contente de ce qu'il a, et ma foi c'est vrai, la femme en veut souvent plus..

    Mais à l'origine, qui a créé l'économie de marché, la productivité, la publicité, et sur quel argument s'est-il appuyé pour y arriver ? La femme et son envie de toujours plus...

    Voila le problème, l'homme exploite tout ce qui tombe sous sa main, sans aucun état d'âme. Tant qu'il a le pouvoir, tout va bien.

    C'est pour ça que la femme dit toujours : laisse lui croire que c'est lui qui décide, dirige son égo et tu obtiendras ce dont tu as besoin !

    Le pouvoir, le voila, le responsable !

    Pour lui, la femme doit obéir à l'homme, servir l'homme. Les enfants ne doivent jamais discuter les ordres de l'homme, même s'ils sont stupides (eh oui ça arrive).

    Pour lui les hommes s'entretuent (et tuent également les femmes et les enfants au passage).

    Pour lui la nature est sur-exploitée à défaut d'être domestiquée.

    Le chêne (l'homme) s'impose, se dresse, alors que le roseau (la femme) se plie, négocie.

    A force de vouloir dominer le monde, il crée des guerres, pousse les femmes à la rébellion, la nature à la révolte...

    S'il est vrai, que le comportement des hommes envers les femmes, a fini par faire surgir chez la femme un comportement excéssif dans l'expression de sa rébellion faute d'être écoutée (MLF - les petites lolitas ...) il n'en reste pas moins qu'il devrait se remettre en cause !

    A force de se croire au sommet d'une pyramide créée par lui, pour lui, il a oublié que la vie est un cercle sans fin à l'image de la galaxie, de la planète, de la chaine alimentaire ou s'il préfère : une boite de vitesse aux engrenages interdépendants, dont la 1ère est aussi importante que la 5ème. Il serait peut-être temps qu'il comprenne que s'il casse un pignon il ne pourra plus conduire son bolide.

    A l'instar de la femme, Dame Nature commence, elle aussi à saturer.

    Il serait temps que le jardinier comprenne qu'à force de pourrir la terre de son jardin, il va crever de faim.

    Dame Nature a accordé à l'humain, le role de gardien mais aussi le rôle le plus difficile. Il a entre ses mains de quoi faire de grandes choses à condition d'aimer et de respecter les ingrédients mis à sa disposition.

    Messieurs, par votre comportement réfractaire à toute évolution, la femme est entrain de tourner "bredingue" et au final l'homme va perdre son meilleur allié.

    En effet, s'il n'ouvre pas son esprit, la seule chose qui lui restera pour exister sera la violence, la dictature (n'oublions pas mesdames qu'à l'instar du tchador pour certaines, nous les Françaises, nous avons une loi dans le Code Civil, non abrogée, qui nous interdit de porter le pantalon et qu'à ce jour, notre tenue vestimentaire fait l'objet d'une tolérance. Cela laisse à réfléchir...

    Alors, Messieurs, je pense que votre plus grand et plus beau combat, aujourd'hui, serait de regarder votre équipière, non pas comme un animal domestique ou comme votre esclave, mais bien comme une partenaire dont vous avez besoin pour tempérer vos excès et embellir vos projets bruts de décoffrage.

    Car si Dame Nature vous envoie ses derniers signaux d'alerte, ce n'est pas vous tout seul qui pourrez y répondre. En effet, pendant que papa travaille, maman travaille également, éduque et transmet les valeurs fondamentales, mais elle ne peut pas tout faire, elle a besoin d'aide... une aide digne de ce nom, et non celle que vous voulez bien lui accorder.

     

    Ah Bon sang, que ça fait du bien !

    Une petite prière pour Toi, Créateur tout puissant, au-dessus de l'homme :  Aide ma fille à y croire !

     

     

    Revenir à l'Accueil


  • Commentaires

    2
    Mardi 10 Septembre 2013 à 11:00

    Yop,
    je comprends que ça fasse du bien ;-)
    perso je n'ai jamais souffert de la différence homme-femme, mon fort caractère faisant que je ne me suis jamais vraiment laissée faire, en tout cas jamais très longtemps ;-)
    Pour moi l'homme et la femme ont chacun leur rôle et tu l'as très bien dit : ils sont équipiers. Quand on a compris ça, y'a plus de problème. Faut juste trouver... celui qui comprend ça ;-)
    Je ne coure pas derrière l'égalité homme-femme parce que pour moi elle n'existe pas : nous sommes deux individus bien trop différents. Par contre, partager, chacun dans ses moyens et/ou possibilités, tout ce qui doit être fait, ça c'est logique. J'ai bien dit "partager" et bizarrement, à deux, c'est là que ça se corse !?
    Quand je vois tout ce que t'es capable de faire toi-même, l'homme n'a qu'à bien se tenir ;-)
    Bonne journée chrislou

    1
    Samedi 29 Décembre 2012 à 12:27
    En te lisant, je réalise que j'ai eu de la chance : sous-officier féminin,j'ai eu les mêmes droits - et devoirs - que mes collègues masculins, jusques et y compris les gardes de nuit. relativment au travail de nuit, cette loi n'est pas si mal : nombre de femmes travaillent de nuit : les infirmières, les ouvrières d'usine, les militaires et policiers, sans toutefois être hors la loi :le volontariat suffit. D'un autre côté, quand j'ai eu mon 1er fils, travailler la nuit me laissait sur les rotules. j'ai pu invoquer cette loi pour obtenir des horaires de bureau. j'ai eu la chance aussi d'avoir un mari qui partageait avec moi toutes les tâches, courses, cuisine, bébé, ménage .....
    <j'ai aimé on coup de gueule magistral!


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :